Page en restructuration. Merci de votre indulgence !

Quelle configuration choisir ?

Nous ne vous proposerons QUE l’autonomie électrique, car c’est la seule solution qui a du sens à nos yeux.

En autoconsommation, vous restez tributaire du réseau public. Sans EDF vos panneaux ne fonctionnement plus (norme VDE), donc ça ne règle pas tous les problèmes ; et la revente à ENGIE du surplus ou de la totalité de votre production non plus. Au delà du faible tarif de rachat et des pertes de réseau, quel sera le paysage énergétique Français dans 5 ans ? Nul ne peut le prédire. Par contre, il est certain que prendre son indépendance est, à nos yeux, une option plus fiable !

énergy-énergie-autonomie-battery-batterie-autonomy-maison autonome-natuel-maître d'oeuvre-constructeur-électricité-stockage-panneau solaire-solar panel-artisan- autonomie vivante-toitot maison autonome-isolation-éolienne-matériaux-bois-construction-énergies renouvelables-habitat naturel-house-chauffage

C'est quoi un appareil énergivore ?

En autonomie, on le défini comme un appareil dont la consommation est > 1000W pendant + de 1 h/jour. En voici une liste non exhaustive :

cumulus électrique, plaques de cuisson électrique, plaques induction, four électrique, pompe à chaleur, radiateurs électrique, VMC double flux, jacuzzi, sauna, voiture électrique…

Même s’il est techniquement possible de raccorder ces éléments énergivores sur un système photovoltaïque, le surdimensionnement nécessaire pour alimenter ces appareils engendrera une rentabilité moindre. D’autant plus qu’on ne pourra pas vous garantir un fonctionnement annuel sur ces appareils puisqu’on reste tributaire de la météo ! Il est à mon avis plus judicieux de transformer ces postes énergivores en éléments autonomes. Et ça, on sait le faire aussi !