Comparatif

Poele bouilleur

Coût d’installation et d’entretien similaire au poêle de masse. Le bouilleur se démonte et s’entretient facilement pour assurer un maximum de performances tout au long de l’hiver.

Le circuit hydraulique fait du poele bouilleur un outil idéal pour distribuer la chaleur précisement là où on le souhaite. Eau chaude sanitaire, radiateur, plancher ou mur chauffant sont les diffusions les plus courantes. C’est aussi une solution pour le chauffage de piscine ou de serre.

Poele de masse

poele-poeledemasse-chaleur-cuisine-décoration-intéreir-aménagement-maison-autonomie-bois

Cout d’installation similaire au poêle bouilleur. Cependant, le poêle de masse ne se démonte pas facilement, et l’entretien se fait en général par un artisan spécialisé.

Le grand avantage du poêle de masse est son inertie. D’où l’importance de concevoir la maison autour de lui pour une diffusion optimale de la chaleur. Si ce n’est pas possible, mieux vaut opter pour un poêle bouilleur.

Poêle à pellet

Cout d’installation similaire au poêle bouilleur. Cependant, les mécanismes internes se détériorent plus ou moins rapidement selon les marques, à cause de la chaleur. C’est pourquoi certains fabricants proposent la réserve de granulés sous le poêle.

Rendement et pouvoir calorifique sensiblement égaux au bouilleur, mais à un cout plus élevé. Vous restez aussi dépendant d’un fournisseur externe.

La chambre sèche

Sur ces nouveaux bouilleurs, le foyer est conçu en brique réfractaire derrière laquelle se trouve le circuit hydraulique déporté. Pas de relation direct flamme/eau d’où l’appellation « chambre sèche ». La combustion du bois se fait alors à une température plus élevée.
Avantage : meilleure combustion, diminution des émissions de CO², et durée de vie du produit augmentée.

Le Mix

Les fabricants de poêle bouilleur intègrent aujourd'hui la technique du poêle de masse, avec briques et pierres réfractaires, ainsi que la chambre sèche pour de meilleurs rendements. Les poêles de masse intègrent de leur côté des fours et des circuits hydrauliques. On assiste ainsi à une synergie des techniques bouilleur/masse, qui apporte un nouveau souffle prometteur au thermique bois.

%
Rendement moyen du bouilleur buche

Dimensionnement

Le dimensionnement du pôle thermique doit être correctement étudié pour éviter les surchauffes et pouvoir profiter pleinement de la fonction cuisine.

Fonction hydraulique : Le bouilleur est relié à un ballon d’eau chaude sanitaire, ainsi qu’à un ballon tampon qui accumulera la chaleur pour la restituer aux moments où le feu n’est pas actif. 2 à 3 kW pour l’ECS et autant par radiateur. On donne une puissance radiateur de 100W/m².

Fonction rayonnante : Comptez 100W/m²

Sous l’angle du délestage de chaleur, il est possible d’ajouter au bouilleur une fonction de chauffage de serre ou même de piscine.

Santé

Et si le bois était un stock de soleil ? En science quantique, le feu comme le soleil, est plasma – quatrième état de la matière. Le feu, c’est donc tous les bienfaits du soleil, en hiver ! En effet, la flamme du bois émet des rayons infrarouges, nécessaires à la production d’enzymes et de différentes hormones. Ces rayons infrarouges dilatent les veines et stimulent la circulation sanguine. Au delà du simple aspect matière, le feu de bois est ainsi un élément indispensable à notre équilibre moral en hiver. Autre avantage, la chaleur réchauffe surtout les corps, les murs et les objets situés dans la pièce. L’air reste agréable à respirer et conserve son humidité naturelle.

Et puis, faire son bois permet aussi de rester en bonne santé !

coeur santé
g
Bilan rejet CO²

Et la pollution dans tout ça ?

Contrairement à un poêle classique, les fourneaux bouilleurs sont très peu polluants parce que la combustion du bois à haute température est rapide et totale (rendement proche des 90%). En se consumant, le bois libère simplement le gaz carbonique emprisonné en lui, mais ne crée pas une nouvelle pollution, à l’inverse des déchets radioactifs ou des hydrocarbures. Son bilan de rejet CO² est nul.

L’émanation de dioxyde de carbone équivaut à celle de la putréfaction naturelle en forêt. Elle n’a donc aucune incidence sur l’effet de serre. Ses congénères vont à leur tour absorber le CO² dégagé et le cycle continu. Du coup, planter un arbre lorsqu’on en coupe un pour se chauffer devient un geste citoyen impératif !

Combien ça coûte ?

Le coût d’un bon poêle ou cuisinière bouilleur varie entre 4.000 et 10.000 € selon le modèle et vos besoins, pour un produit de qualité que vous garderez au moins 25 ans ! Une installation du type :

Cuisinière bouilleur de 13 kW
Station solaire thermique de 200L
Ballon tampon de 500L
tous les équipements de connexion
livrée et installée chez vous, revient aux environs de 15.900€ TTC ( avec TVA 5.5%).

Délai de livraison et installation : 6 semaines

Durée des travaux : 4 jours à 2 personnes – mise en service incluse

Pour maintenir la performance et la durée de vie de votre installation, ce qui compte surtout après le dimensionnement et le paramétrage optimisé du pôle thermique, c’est l’entretien annuel fait par un professionnel consciencieux.

€/kWh
Cout énergétique - qui dit mieux ?

Transformer un poêle "classique" en bouilleur

Echangeur de conduit

Celui-ci se connecte au tuyau d’évacuation des fumées, à conditions d’avoir au minimum 260° en sortie à ce niveau. La circulation du liquide caloporteur se fait dans un serpentin intégré. Des sondes gèrent les échanges. Simple et efficace pour des petits volumes, comme l’eau chaude sanitaire.

Pour alimenter un chauffage central, assurez-vous d’avoir une température fumée suffisante, car les rendements ne sont pas ceux du poêle hydraulique.

Echangeur de contact

Il se connecte à l’insert ou la cheminée. Il peut venir en complément d’un échangeur de conduit. Ici, les températures sont plus élevées, le principe est donc plus efficace pour alimenter un chauffage central.

  • Fabrication FRANCE
  • 100% Inox
  • Garantie 10 ans

 

Pour conclure...

La chaleur la plus agréable du monde n’a que des avantages​

Le feu a toujours fait partie de notre vie. Il procure à l’homme toute la chaleur dont il a besoin, et lui donne un sentiment de sécurité et d’intimité. C’est ainsi que le foyer est devenu l’âme de la maison. Adopter un poêle bouilleur à bûche reste ainsi le meilleur compromis de chauffage, sur le long terme.

  • Traitement hivernal : Une bonne flambée matin, midi si possible et soir, avant les repas, pour pouvoir cuisiner tout en alimentant ses réserves de chaleur, voilà la solution la plus performante. Ainsi, grâce aux ballons de stockage, une à trois heures de combustion suffisent pour avoir une émission de chaleur de 12 à 24 heures. On fait une réelle économie d’argent et de travail, mais surtout on épargne la vie de trois arbres sur quatre !
  • Une absence hivernale prolongée ? Faites appel à un voisin pour qu’il fasse une flambée, ça entretien les rapports humains et vous partez l’esprit tranquille !

Cette solution à haut rendement est le seul type de chauffage qui permette aux forêts de se régénérer, car le bois est une ressource renouvelable et peut le rester, contrairement aux ressources fossiles.

Retour haut de page