Page en travaux

nous vous remercions de votre patience...
Bonne visite !

Eau de pluie

eau de pluie

Elle est aujourd’hui la seule ressource d’eau de qualité honorable qui soit disponible (presque) partout et pour tous. Et puis, elle est gratuite. Il est possible de vivre en totale autonomie avec l’eau de pluie, même si légalement, il est interdit de la consommer.

Elle est en principe plus acide qu’une eau de source, mais son séjour dans une cuve béton va la basifier suffisament pour pouvoir être utilisée.

Pour la récupérer, préférez un toit de type tuile ou bac acier, et évitez le toit végétalisé, qui va retenir beaucoup trop d’eau. Un système de nettoyage du toit pour les premiers volumes de pluie, et une première filtration s’installent avant la citerne.

Règlementation

L’État français est favorable à la récupération de l’eau de pluie pour des usages extérieurs uniquement. La loi interdit de la consommer.

Pourtant, on compte de nombreuses maisons Française où les habitants consomment l’eau de pluie, et qui ne présentent aucun symptôme pathogène dérangeant pour leur santé, bien au contraire !…

D'un point de vue énergétique

A l’état naturel, un fruit ou un légume consomme de l’eau de pluie. Alors, au jardin, préférez l’arrosage à l’eau de pluie, plutôt qu’à l’eau minéralisée, chargée en sels minéraux. Les légumes sont conçus pour mieux grandir avec de l’eau de pluie.

C’est la meilleure eau pour garder la peau douce sans crème ni lait de toilette. Les cheveux sont doux et soyeux, naturellement. Sa faible teneur en calcaire permet d’utiliser moins de savon ou shampoing et d’avoir tout autant de mousse.

Puits

Puits et forage

Avant de creuser, apprenez à connaître les quantités d’eau dans les sous-sols de votre terrain, profondeur, débit et éventuel tarissement… Pour cela, une méthode simple et ancestrale : les baguettes de sourcier. Non, ce n’est pas de la magie ni de la sorcellerie !

Faites appel à un sourcier reconnu de votre région, et pensez à faire le tour du voisinage pour savoir si d’autres puits ou forage sont bien alimentés à l’année.

Réaliser le forage avec l’engin adapté à la profondeur du puits.

Règlementation

Elle dépend des communes, mais en général la loi vous demande de présenter au foreur professionnel une autorisation de la Mairie, sans quoi, il ne pourra réaliser le forage.

Vous êtes en assainissement collectif ? la loi impose l’installation d’un compteur d’eau, afin de vous faire payer le coût d’assainissement des eaux que vous déverserez dans la station d’épuration de la commune.

Vous êtes en assainissement non collectif, type phytoépuration ou fosse sceptique : vous n’avez pas besoin du compteur d’eau.

D'un point de vue énergétique

L’eau d’un puits ou d’un forage présente les mêmes caractéristiques que l’eau de source, à la différence qu’elle n’a pas terminé son cycle puisqu’elle n’est pas encore sortie à sa source. La géobiologie en général et la GéoBioHarmonie® en particulier considère cette Eau comme pure et dynamisante pour nos corps, bien qu’elle n’ait pas terminé de traverser les couches successives de roche. Elle est donc moins efficace d’un point de vue énergétique. Plus elle sera captée proche de sa sortie naturelle, mieux se sera.

Source

Torrent, rivière, étang...

Une source jaillit sur votre terrain, ou une rivière y passe ? Profitez-en pleinement, sans la gaspiller. Cette Eau sera bien meilleure qu’une eau en bouteille ou du robinet ! Assurez-vous simplement que la source ne tarisse pas.

Adaptez le captage en fonction du débit et de la nature de votre terrain. Les principales solutions sont le bassin ou la cuve. La cuve étant la meilleure formule pour conserver l’eau.

Règlementation

Une source qui jaillit de votre terrain vous appartient. Ce qui implique que vous êtes responsable de son évacuation en aval. Veillez à ne pas inonder le terrain du voisin par exemple. S’il s’agit d’un torrent ou d’un ruisseau, et si aucun droit d’eau n’est stipulé, vous ne pourrez pas prélever cette eau. Si le droit d’eau existe, pour pouvez la dévier pour un usage personnel, mais vous devez aussi la rendre à son lit.

Se rapprocher des services de la Mairie pour connaître l’organisme apte à vous renseigner sur le sujet.

D'un point de vue énergétique

L’Eau de source est la meilleure pour la consommation. La géobiologie en général et la GéoBioHarmonie® en particulier considère cette Eau comme la plus pure et la plus dynamisante pour nos corps. Elle vient de traverser les couches successives de roche, elle s’est chargée en sels minéraux. Elle porte en elle l’information de la planète. Au contact de la lumière, à sa sortie, cette eau est purifiée et nous apporte toute ses saveurs.

Reseau

Le réseau public d'eau "potable"

C’est l’eau distribuée par des sociétés publiques ou privées. Elle peut être satisfaisante ou réellement dangereuse pour la santé.  Pour avoir une idée de la qualité de l’eau distribuée, renseignez-vous auprès de votre Mairie. Elle est tenue d’afficher régulièrement les résultats d’analyse.

Vous êtes également en droit de demander d’où provient l’eau que vous buvez. Certaines communes ont encore leur propre source ou captage, avec peu de traitements. Profitez-en !

Règlementation

Si vous construisez en neuf, votre commune peut vous imposer d’être raccordé au réseau public, si celui-ci passe à proximité de votre habitation. Idem pour une rénovation qui n’était pas raccordée au réseau. Ce n’est pas une généralité, certaines communes vous laisse encore le choix. Être raccordé ne veut pas dire que vous êtes obligez de consommer cette eau, mais vous aurez malgré tout l’abonnement à payer.

Avec le souhait gouvernemental de regrouper les petites commune au sein d’agglo, les Mairie n’ont plus leur mot à dire sur l’origine et le traitement de l’eau. A bon entendeur…

D'un point de vue énergétique

Tout dépend d’où est captée cette eau, et comment elle est traitée. Bien souvent les seuils de métaux lourd et produits chimiques sont dans les limites supérieures. Les ajouts de chlore, aluminium et fluor ne règlent pas le problème, mais favorisent plutôt le développement de maladie !