Page en travaux

nous vous remercions de votre patience...
Bonne visite !

Le pompage

Pompe de surface, de puits ou immergée, pression

La pompe immergée
Que ce soit pour un puits ou une citerne, la pompe immergée reste la solution la plus simple et la plus pérène.

Placée au fond de la réserve d’eau, elle n’a qu’une fonction : refouler l’eau jusqu’au bout du conduit. Pas d’aspiration aléatoire avec risque de dépression, de fuites, pas d’effort important de la part de la pompe.

La pompe alimente l’arrivée d’eau principale de la maison. Elle aspire l’eau et la met sous pression dans un ballon pression. Une pression de 3 à 4 bars suffit largement. Quand on ouvre un robinet, la pompe ne se mettra en route qu’après avoir puisé environ 25L d’eau pour un ballon pression de 100L. Ceci diminue les démarrages intempestifs de la pompe, et allonge donc la durée de vie de l’installation.

Préférez une pompe automatique équipée d’une sécurité manque d’eau. Elle s’enclenche automatiquement lorsque la pression baisse dans le ballon, et s’arrêtera automatiquement en cade niveau trop bas, afin de préserver ses composants.

option conseillée pour le 100% autonome

En cas de panne électrique ou mécanique, il est essentiel de pouvoir toujours disposer de votre eau, et qu’elle soit sous pression. Quand cela est possible, la solution consiste à monter une pompe à main  sur l’installation, et de la coupler au réservoir de pression, en by-pass. Un simple pompage manuel vous donnera de l’eau sous pression. C’est une option non obligatoire, mais c’est un secours fortement conseillée dans les installations 100% autonomes.

La pompe bélier hydraulique

Une invention géniale de 1796 pour remonter l’eau sans électricité, jour et nuit, avec la seule force de la pression d’eau !